20e de La Fenêtre : inspirer pour que « les différences s’effacent »

Publié le mercredi 14 février 2018 à 17 h 18

Marie-Sol St-Onge est particulièrement fière d’être l’une des six artistes contribuant au 20e anniversaire de La Fenêtre. Photo : Radio-Canada/Jérôme Roy

 

Émue, Marie-Sol St-Onge a livré un témoignage d’espoir lors du dévoilement de la programmation du 20e anniversaire de La Fenêtre, Centre d’immersion aux arts de Trois-Rivières.

Pourtant, ce n’est pas la première fois que l’artiste peintre raconte son histoire. En 2012, la bactérie mangeuse de chaire a bouleversé sa vie. Cette infection a forcé l’amputation de ses quatre membres, mais n’a pas eu raison de sa passion et de ses rêves.

Aujourd’hui, son message revêtait un cachet particulier.

« Peut-être le fait de voir l’impact direct, concret, que ça pourrait donner, que ça peut donner, que ça donne. De voir des personnes, handicapées, qui peuvent améliorer leurs conditions de vie ou juste leur vie et d’avoir du plaisir par les arts, par la culture. C’est venu me chercher », confie-t-elle.

Marie-Sol St-Onge souhaite démontrer qu’avec du travail et de la persévérance, « les ingrédients sont à la portée de tous » pour se réaliser à travers les épreuves. Ensuite, elle assure que les différences « s’effacent ».

Dès qu’on commence à peindre, on oublie le handicap. Tout simplement.Marie-Sol St-Onge, artiste-peintre

Marie-Sol est l’une des six artistes à faire parvenir un mot d’encouragement aux participants de La Fenêtre, dans le cadre du 20e anniversaire de l’organisme. Martin Deschamps, France Geoffroy, André Savard, Gabrielle Marion-Rivard et Stéphane Laporte ont également contribué.

Le « mot d’amour » de Marie-Sol St-Onge

« Ce qui est beau avec l’art, c’est qu’une fois l’oeuvre amorcée, les différences de l’artiste s’effacent… pour laisser toute la place à la créativité pure. Ma passion est pour moi un puissant moteur qui me pousse à me dépasser avec autant d’épanouissement qu’avant l’amputation de mes quatre membres. C’est ce même sentiment d’accomplissement que je souhaite à tous, handicapé ou pas, car aller au bout de ses rêves ouvre une autre fenêtre sur la vie, malgré les difficultés. »

20 ans… et un déménagement

Après avoir présenté une programmation qui proposera diverses activités au cours des prochains mois, les dirigeants de La Fenêtre ont annoncé le déménagement de l’organisme.

Au mois d’août prochain, les participants pourront s’exprimer dans de nouveaux locaux, situés au 108, boulevard Sainte-Madeleine. Ce nouvel emplacement offre un meilleur éclairage et une meilleure aération que les locaux actuels situés sur la rue Saint-George.

Surtout, les participants n’auront plus à franchir des marches, puisque les nouveaux locaux seront au rez-de-chaussée.

Le déménagement a été rendu possible grâce à la contribution financière d’un mécène, qui désire demeurer anonyme.

 

Partagez
2018-02-26T22:37:50+00:0026 février, 2018|